L'actualité des travaux personnels encadrés dans les textes institutionnels 

Pour plus d'actualités, se reporter à

http://www.lecafepedagogique.net 

http://tpe.scola.ac-scola.ac-paris.fr 

 
  • La brochure TPE de la DESCO (juin 2000), un accompagnement pédagogique et des pistes pour l'action, à télécharger en format .rtf (26 pages)

 

extrait de la charte pour la réforme des lycées 

Les Travaux Personnels Encadrés en Première et en Terminale  
Les Travaux Personnels Encadrés sont un axe essentiel de la Réforme du lycée. Ils visent à encourager le travail personnel, la créativité des élèves ainsi que la lecture et la recherche documentaire. Pour la première fois, une plage pluridisciplinaire de travail est créée au lycée. 
L’équipe pédagogique propose à l'élève le choix d'un thème à traiter parmi une liste nationale élaborée à partir du programme de chaque série. Avec l’aide des enseignants, le lycéen doit traiter, sous forme de dossier, un sujet portant sur deux des disciplines dominantes de la série. 
Dans la voie technologique, les TPE ont un statut un peu différent ; ils concernent obligatoirement une discipline générale et une discipline technologique dominante de la série ou de la spécialité. 
L’utilisation des nouvelles technologies sera encouragée. 
Puisqu’il s’agit de favoriser une nouvelle manière de travailler et d'étudier, les possibilités de "couplage" de deux disciplines ont été volontairement limitées. Il ne s’agit que d’une première étape ; par la suite, pour prendre en compte les initiatives des enseignants et valoriser le travail en équipe qui existe déjà de manière informelle dans de nombreux établissements, la liste nationale de thèmes sera élargie si, après expérience, cela répond aux souhaits des enseignants. 
Le travail se fait en petits groupes. Les lycéens les plus à l'aise peuvent travailler en autonomie, guidés par le professeur ; les plus fragiles bénéficient d’une aide plus personnalisée et d'un suivi plus important de la part de l’enseignant. Chaque semaine, suivant l’avancement des travaux de chacun et les difficultés rencontrées, le professeur constitue les groupes qui travaillent sous sa direction. 
En première, l'élève prépare deux dossiers sur l'année ; une appréciation détaillée est portée sur le livret scolaire par les enseignants. 
En terminale, l'élève prépare un seul dossier sur l'année. Les épreuves de "rattrapage" après les épreuves du premier groupe, consistent en une soutenance du dossier TPE devant 2 membres du jury. 

Les demi — groupes 
A l’aide individualisée aux TPE et aux modules viennent s’ajouter des travaux en demi classes dont le nombre est en augmentation sensible. 

Le rôle des chefs d’établissement et des documentalistes 
Le rôle d'impulsion, d'animation et de suivi du chef d'établissement, dans la mise en place de l'accompagnement personnalisé est essentiel. 
Organiser la répartition, faciliter le décloisonnement des disciplines, donner la part de souplesse, au cas par cas, pour favoriser l'innovation dans le respect des normes nationales, mettre en place les moyens matériels nécessaires, constituent autant de tâches qui participent à la réussite des projets pédagogiques. 
Le rôle des documentalistes est de première importance. Les ressources du CDI permettent, pour les élèves issus de milieux défavorisés, d'avoir accès à une documentation qu'ils ne trouvent pas chez eux. 
Le CDI constitue donc la source primordiale d'accès à l'information ; il participe à l'épanouissement intellectuel et à l’apprentissage du travail autonome. Les horaires d'ouverture doivent de ce fait être adaptés. 

 

B.O. n°14 du 8 avril  2000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article 1 - À l'issue de la classe de seconde générale et technologique des lycées d'enseignement général et technologique et des lycées d'enseignement général et technologique agricole, les élèves qui s'orientent dans la voie générale suivent leurs études pour la préparation d'un baccalauréat général dans l'une des trois séries suivantes : économique et sociale (ES), littéraire (L), scientifique (S). 
Article 2 - L'accès à la classe de première des séries précitées n'est conditionné par le suivi d'aucun enseignement optionnel particulier en classe de seconde. Pour les élèves n'ayant pas choisi certains de ces enseignements, des enseignements de rattrapage peuvent être organisés à l'initiative des établissements. 
L'accès à la classe terminale des différentes séries est subordonné à l'accomplissement de la scolarité de première dans la même série, sauf dérogation accordée dans les conditions prévues dans les articles 9 à 11 du décret du 14 juin 1990 susvisé. 
Toutefois, un élève n'ayant pas suivi en classe de première la scolarité requise à l'alinéa précédent, peut être admis dans une autre série que celle suivie en classe de première, par le chef d'établissement après examen du livret scolaire, s'il bénéficie d'un avis favorable motivé, spécialement formulé par le conseil de classe. 
Article 3 - Les enseignements des classes de première et terminale ES, L et S comprennent des enseignements obligatoires, dont certains peuvent faire l'objet d'un choix, des options facultatives et des ateliers d'expression artistique. Par ailleurs, tous les élèves suivent un enseignement d'éducation civique, juridique et sociale. La liste des enseignements et leur horaire dans chacune des séries sont fixés dans les tableaux figurant en annexe au présent arrêté. 
Par ailleurs, des heures de vie de classe figurent dans l'emploi du temps des élèves. 
Article 4 - Dans le cadre des enseignements obligatoires, les élèves réalisent des travaux personnels encadrés sous la responsabilité pédagogique des enseignants. 
Ces travaux s'appuient sur les disciplines dominantes de chaque série. 
Une dotation horaire-professeur de deux heures par division est attribuée aux établissements pour cette activité. Elle est partagée entre les disciplines concernées. 
Les modalités de cette activité sont fixées par le ministre chargé de l'éducation nationale et le ministre chargé de l'agriculture. 
Article 5 - En classe terminale, les élèves choisissent obligatoirement un ou deux enseignements de spécialité (selon les séries) dans la perspective d'études supérieures et en fonction de leur projet personnel. 
Article 6 - Les enseignements optionnels sont choisis par les élèves parmi ceux offerts par leur établissement dans le cadre des tableaux figurant en annexe au présent arrêté. 

Voir les grilles -horaires par série

 

B.O. n° 3 du 20-1-2000

(circulaire de la rentrée 2000, format.pdf)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B.O. n°9 du 2 mars 2000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REFORME DES LYCEES
Organisation des travaux personnels encadrés en classe de première
NOR : MENE0000434N RLR : 520-1
NOTE DE SERVICE N°2000-031 DU 25-2-2000 MEN DESCO A4


Texte adressé aux recteurs d'académie ; aux inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux ; aux chefs d'établissement ; aux professeurs

o En complément des recommandations publiées par la note circulaire de rentrée n° 2000-009 du 13 janvier 2000 (B.O. n° 3 du 20-1-2000), les instructions qui suivent s'appliqueront pour l'organisation des travaux personnels encadrés en classe de première des séries générales, pour l'année scolaire 2000-2001.

Afin d'en faciliter l'organisation, les travaux personnels encadrés seront prioritairement organisés autour de deux disciplines par groupe-classe . Il est recommandé que, avant la fin de l'année scolaire 1999-2000, et en concertation avec les équipes pédagogiques, les chefs d'établissement déterminent les futurs couplages disciplinaires pour l'ensemble des classes de première, en fonction de l'organisation des emplois du temps, des ressources pédagogiques et matérielles répertoriées. Il convient de proposer des couplages différents pour les établissements qui comportent plusieurs classes d'une même série, afin de permettre une diversité des travaux proposés. Ces couplages devront être modifiés l'année suivante, en classe de première, pour donner la possibilité à toutes les disciplines dominantes d'être concernées à tour de rôle dans les travaux personnels encadrés, et en classe terminale, pour offrir de nouveaux choix aux élèves.

Dans chaque division, deux heures-année seront réparties équitablement entre les deux professeurs désignés pour l'encadrement des TPE. Je rappelle que les heures consacrées à l'encadrement des TPE doivent être inscrites dans le service des professeurs. Ce temps-professeur peut faire l'objet d'une globalisation permettant une organisation souple sur l'année scolaire ou être intégré à l'emploi du temps hebdomadaire (une heure par semaine pour chacun des deux professeurs).

Deux heures sont réglementairement inscrites dans l'emploi du temps hebdomadaire des élèves pour la conduite des travaux personnels encadrés dans l'établissement. Ces deux heures seront consacrées, en fonction de l'avancement du projet, au temps de travail avec l'un ou l'autre des professeurs, à la recherche documentaire au CDI ou au travail (individuel ou par groupe) en autonomie, en salle informatique ou dans des salles de travail, ce qui n'exclut pas que les élèves poursuivent leur activité, hors du lycée, dans le cadre de leur organisation personnelle.

Pour l'année scolaire 2000-2001, première année de mise en oeuvre des travaux personnels encadrés, afin de faciliter la mise en place de l'organisation et l'approfondissement méthodologique nécessaire entre enseignants, les TPE commenceront, pour les élèves, au plus tard à la rentrée de la Toussaint .

Enfin, des groupes de travail actuellement chargés de déterminer des thèmes par série pour les classes de première (2000-2001) et de terminale (2001-2002) proposeront également des pistes de sujets. L'ensemble fera l'objet d'une publication au B.O. en mai 2000.


Pour le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie et par délégation,

Le directeur de l'enseignement scolaire
Daniel BANCEL